Maxime Boucher

Étudiant au Doctorat – INRS

Coordonnées :
maxime.boucher@hotmail.com

Intérêts de recherche

  • Approche interactionniste en Sociologie
  • Pragmatisme
  • Microsociologie
  • Approches communicationnelles en Études urbaines

Formation

  • Doctorat en Études urbaines – INRS (2014 – 2018)
  • Maîtrise en Sociologie (UQAM) (2011-2014)
  • Baccalauréat en Animation et recherche culturelles (UQAM) (2008-2011)

Expériences

  • Auxiliaire d’enseignement à l’Université de Montréal dans le cadre du cours Initiation à la recherche sociologique (SOL1018). Atelier pratique en classe visant à couvrir les étapes de la recherche (Septembre 2016 – décembre 2016)
  • Auxiliaire de recherche à l’INRS, sous la direction de Gilles Sénécal. Le projet de recherche visait à comprendre comment se forment les consensus au sein du processus décisionnel dans le cadre du programme de revitalisation urbaine intégrée (RUI) du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Cette recherche montre quels sont les facteurs qui modifient la prise de décision dans les projets de la RUI sur la période 2014-2016 (Janvier 2016 – juin 2016).
  • Auxiliaire d’enseignement – Collège Ahuntsic – Sous la supervision du professeur Benoit Gaulin, j’ai organisé un atelier sur les techniques d’observation et l’approche interactionniste en sociologie. Cet atelier/cours a été présenté dans le cadre du cours Individu et Société SOC-109. J’ai également contribué à la rédaction d’un document de préparation pour le travail de session consistant à l’observation directe des comportements sociaux dans les espaces publics (Septembre 2015 – Avril 2016)
  • Auxiliaire de recherche – Centre Léa-Roback, Centre de recherche du CHUM et Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal. Projet de recherche visant à documenter la production du changement dans les milieux de vie où figurent les forums hybrides. Cette recherche visait à présenter les effets de la concertation et les transformations dans les quartiers de Montréal qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie des populations vulnérables (Septembre 2014 – août 2015).
  • Auxiliaire de recherche à l’INRS, sous la direction de Gilles Sénécal. Le projet visait à réaliser une enquête par observations directes dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve faisant l’objet d’une intervention du programme « Revitalisation urbaine intégrée (RUI) » de la Ville de Montréal. Il s’agissait de mettre en application des moyens d’observation propres à l’anthropologie et la sociologie urbaine et de capter les interactions sociales dans les espaces publics du quartier. L’objectif était de rendre compte des aspects vécus du quartier, notamment la présence dans les espaces publics, les interactions, le lien social, la mobilité intra-quartier pour produire un article, sous la forme d’un rapport de recherche (Mai 2014 – août 2014).
  • Auxiliaire de recherche à l’INRS, sous la direction de Gilles Sénécal. Le projet avait pour objectif d’observer et de rendre compte des processus de revitalisation urbaine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Dans le cadre de ce projet, j’ai assisté aux rencontres de la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve (LTQHM), réalisé des comptes rendus de ces rencontres, dressé le portrait des acteurs présents, décrit les interactions sociales s’y déroulant tout en recueillant les informations pertinentes pour les classer dans un système documentaire (Janvier 2014 – mai 2016).
  • Auxiliaire d’enseignement – Cégep Saint-Laurent – Sous la supervision du professeur Vincent Paris, j’ai accompagné des étudiants sur le terrain pour la réalisation de leur projet de session consistant à l’observation directe des interactions sociales des usagers du métro de Montréal. J’ai également offert une formation de trois heures dispensée dans quatre groupes d’étudiants inscrits au cours Introduction à la sociologie 387-103-RÉ. Ce cours visait à présenter l’approche interactionniste en sociologie ainsi que plusieurs techniques d’observation (Septembre 2013 – avril 2014).
  • Auxiliaire d’enseignement à l’UQAM pour les cours SOC1021 (Initiation au processus de recherche I), SOC2102 (Initiation au processus de recherche II), COM1613 (Phénomènes de groupe et de communication en situation d’animation culturelle), COM1623 (L’animation des groupes dans le domaine de l’action culturelle) et COM1633 (Stratégies d’intervention culturelle) durant la fin du baccalauréat et durant mes études de maîtrise (Septembre 2010 – mai 2014).
  • Co-organisateur de la session thématique « Communication internationale et conflits dans le monde à l’ère des technologies émergentes », ACFAS, mai 2013, sous la direction de Christian Agbobli, directeur du Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII) (Mars 2013 – mai 2013).
  • Membre du comité de pilotage de la revue TicArtToc publiée par Diversité artistique Montréal (DAM). La revue, dirigée par Jérôme Pruneau (Ph.D.) est dédiée aux échanges et aux réflexions sur les artistes de la diversité en s’appuyant sur des études menées par des chercheurs et des expériences/performances artistiques réalisées par des artistes de la diversité (Décembre 2012 – septembre 2013).
  • Auxiliaire de recherche à l’UQAM, sous la direction de Jean-Marc Fontan. Le projet, en collaboration avec l’organisme Paroles d’excluEs, visait à mieux comprendre la relation entre les besoins et les attentes de la population locale de Montréal-Nord à l’égard des objectifs du projet de revitalisation de type transit-oriented development (TOD) dans le secteur de l’îlot Pelletier (Janvier 2012 – novembre 2012).

Publications

Boucher, Maxime. (2016). Structures d’opportunités et de contraintes : le cas de la RUI Hochelaga, Rapport de recherche présenté à La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, Montréal, 43 p.

Boucher, Maxime. (2015). Appropriation de l’espace urbain : les défis de la cohabitation dans la zone RUI du quartier Hochelaga, Rapport de recherche présenté à La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, Montréal, 56 p.

Boucher, Maxime. (2015). Améliorer la qualité des interactions sociales dans le métro de Montréal : chercher le sens pour éviter les contresens (Mémoire de maîtrise, Maître ès arts, Université du Québec à Montréal, Montréal)

Boucher, Maxime et Gherbi, Amel (Automne 2014). Le développement orienté vers le piéton et l’usager des transports collectifs (TOD) : Le cas de la mobilisation des citoyens de l’îlot Pelletier à l’heure du réaménagement urbain à Montréal-Nord prévu entre 2010 et 2020, Dans Jean-Marc Fontan (dir.), Rapport de recherche de l’Incubateur universitaire Parole d’excluEs, Montréal, 106 p.

 

Communications

Boucher, Maxime. (2016, juin). Structures d’opportunités et de contraintes : le cas de la RUI Hochelaga. Communication présentée au Comité de coordination de la RUI Hochelaga, Montréal.

Boucher, Maxime. (2015-2016). Approche interactionniste en sociologie. Communications (4) présentées dans le cadre du cours Individu et Société (SOC-109), Montréal, Collège Ahuntsic.

Boucher, Maxime. (2015, avril). Appropriation de l’espace urbain : les défis de la cohabitation dans la zone RUI du quartier Hochelaga. Communication présentée à La Table de Quartier Hochelaga-Maisonneuve, Montréal.

Boucher, Maxime. (2014). Comment et pourquoi améliorer la qualité des interactions sociales dans le métro de Montréal ? Communication présentée à la Société de transport de Montréal (STM), Montréal, Québec.

Boucher, Maxime. (2014). Espaces transactionnels et participation citoyenne en contexte de pluralisme. Communication présentée dans le cadre du 16e Colloque pour étudiants et jeunes diplômés, Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), Montréal.

Boucher, Maxime. (2013-2014). Explorer le métro de Montréal à partir de la sociologie de Erving Goffman. Communications (4) présentées dans le cadre du cours Introduction à la sociologie 387-103-RÉ, Montréal, Cégep Saint-Laurent.

Boucher, Maxime (2013). Un ordre des interactions dans le métro de Montréal ? Communication présentée au Colloque annuel de L’Assiociation Étudiantes des Études Avancées en Sociologie de l’UQAM (AEEAS-UQAM), Montréal.

Boucher, Maxime & Gherbi, Amel (2013). Enjeux locaux d’aménagement urbain : la place des besoins et aspirations des résidants de l’îlot Pelletier à Montréal-Nord. Communication présentée au 15e Colloque pour étudiants et jeunes diplômés, Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), Montréal.

Lafortune, J.-M., Pruneau, J., Boucher, M.,  Cognet, D., Hurtubise, M., Mouaraki, I., & Nisenson, D. (2012). Médiation culturelle et expression de la diversité : défis, obstacles, solutions. Communication présentée à la 16e édition des Journées de la culture, Montréal, Conseil des arts de Montréal (CAM), Montréal.

Boucher, Maxime (2012). Retour sur les Journées de la culture : entre les défis, les obstacles et les pistes de solutions mises de l’avant pour discuter de la question de la médiation culturelle et des expressions de la diversité. Communication présentée aux Journées d’études du Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GÉRACII) et le Laboratoire de Recherche en Relations Interculturelles (LABRRI), Montréal.