81e congrès de ACFAS

Communication internationale et conflits dans le monde à l’ère des technologies émergentes

81e congrès de ACFAS 2013 – 7 et 8 mai 2013 – Université Laval

Dans le cadre du 81e congrès de l’ACFAS (Association Francophone pour le savoir) qui se tiendra du 6 au 10 mai 2013 à l’Université Laval (Québec), le Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII), organise en collaboration avec l’observatoire de la communication internationale et interculturelle (OBSCOMII), le Laboratoire de communautique appliquée (LCA) et la chaire UNESCO en communication et développement international de l’Université du Québec à Montréal, un colloque sur le thème « Communication internationale et conflits dans le monde à l’ère des technologies émergentes ».

Appel à communications

Le traitement médiatique de l’actualité internationale par les principales agences de presse (AFP, Associated press, REUTERS et Xinhua) et les grands médias internationaux (BBC, CNN, Fox News, RFI ou Al-Jazeera) fait souvent débat depuis plusieurs décennies aussi bien dans le milieu universitaire que dans l’opinion publique. La question du déséquilibre des flux d’informations et des manipulations médiatiques est un débat que l’on peut qualifier d’ancien (cf. Rapport Mac Bride) même si cette situation est encore d’actualité. La dernière décennie, à l’instar des précédentes, a vu les médias accorder une place importante à un certain nombre de conflits. Outre l’éternelle crise israélo- palestinienne, les attentats du 11 septembre 2001, les guerres en Afghanistan, au Congo, en Irak et Soudan, la situation en Colombie et plus récemment le printemps arabe ont occupé une place importante dans l’actualité internationale. La nouvelle politique interventionniste de certains États sous le couvert de l’ONU (Côte d’Ivoire, Libye, Syrie) a également été diversement interprétée. À l’ère des technologies émergentes, les grands médias traditionnels doivent faire face à la concurrence d’une nouvelle génération de journalistes-citoyens et des réseaux sociaux. Aujourd’hui, des images enregistrées à partir de téléphones cellulaires sont diffusées à une vitesse record sur des sites internet spécialisés dans l’information alternative et régulièrement reprises par de grands médias traditionnels. Avec Internet et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.), on observe une diversité importante des sources d’information.

Cette diversification des sources d’information a-t-elle un impact sur la qualité du traitement de l’actualité internationale ? Contribue-t-elle au rééquilibrage des flux d’information ? Peut- elle influencer la perception qu’a l’opinion publique des peuples « autres » mis en scène par les médias ? Comment les populations touchées par ces conflits interprètent-elles le traitement qui en est fait? Quelles sont les conséquences du traitement de l’actualité internationale par les grands médias internationaux sur les rapports interculturels ? Quelles sont les nouvelles formes de manipulations médiatiques que l’on observe ?

C’est à toutes ces interrogations que ce colloque va tenter de donner une réponse. Les communications devront se rapporter à l’un des thèmes suivants :

  1. Le traitement médiatique des conflits mondiaux à l’ère des technologies émergentes;
  2. L’impact du traitement de l’actualité internationale sur les relations interculturelles;
  3. Les nouvelles formes de manipulations médiatiques;
  4. Réseaux sociaux numériques et conquête de la démocratie;
  5. Politique internationale, médias et opinion publique.